FUNIX

Mettez un manchot dans votre PC


Encourager FUNIX

La consultation du site est totalement libre et gratuite, sans publicités. Les dons sont néanmoins appréciés pour payer l'hébergement et encourager son auteur


Pitivi Video Editor

[ Objet | Présentation rapide de l'interface | Configuration | Importation de fichiersLe montage (Le principe , agencer les clips sur la timeline , créer un titrerajouter des transitions , rajouter des effets ) | Images clés | Autres raffinements  | L'export vers la vidéo finale ]

Tutoriel monter sa vidéo avec Pitivi Video Editor

Dernière modification 24 avril 2020

(ce document est disponible au format pdf dans la rubrique téléchargement)

Objet 

Cette page a pour objet de vous apporter les rudiments pour pouvoir monter des vidéos avec Pitivi Video Editor. Ce n'est pas un cours magistral sur le montage vidéo, mais cette page vous permettra, par l'exemple, de réaliser vos premiers montages. Pour l'installation du logiciel vous pouvez consulter la page sur l'installation des logiciels de montage vidéo.

Vous pouvez aussi consulter cette page qui donne un petit lexique et les principes généraux du montage vidéo.



On lance Pitivi Video Editor à partir du menu de votre distribution préférée. Pitivi se décompose en plusieurs espaces de travail :



On trouvera :
  • 1 La timeline
  • 2 La bibliothèque des fichiers projets et d'effets sur deux onglets
  • 3 Les onglets contextuels où vont s'afficher les propriétés des clips et des transitions et l'onglet de création des titres
  • 4 L'écran de visualisation
  • 5 L'échelle de temps
  • 6 La barre de menu
On peut redimensionner les espaces notamment en réduisant la timeline en pointant juste au dessus de l'échelle de temps, en maintenant le bouton droit de la souris enfoncé et en faisant bouger la souris de bas en haut (ou vice-versa). On peut également faire varier l'espace 2, 3 et 4 en procédant de la même manière.
Sachez qu'il y a toujours moyen de revenir en arrière à partir du bouton Annuler qu'on retrouve en haut à gauche 

On va jeter un coup d’œil maintenant dans les préférences du logiciel via le menu accessible via le bouton . Via ce menu, on a les commandes classiques pour sauver/charger son projet, pour exporter une image du projet à l'endroit où se trouve le curseur (Export current frame). On choisit Preferences.


La fenêtre de préférences est très sommaire et permet très peu de choses.


A partir du menu on accède aux propriétés du projet (Project Settings), les préréglages sont très succincts, par défaut j'ai mis des valeurs qui correspondent à de la HD avec un son correct.


On importe les fichiers vidéo et audio à partir en cliquant sur le bouton  de l'espace de la bibliothèque des médias. A noter qu'à l'import Pitivi peut créer des vidéo intermédiaires si le format n'est pas supporté, c'est le comportement par défaut dans la fenêtre d'importation. On peut choisir également de créer systématiquement des vidéos intermédiaires ou de ne pas utiliser de vidéos intermédiaires (mais dans ce cas, pas sûr qu'il puisse importer des formats non pris en charge).



Les fichiers importés vont se retrouver dans la bibliothèque des médias, en cliquant sur on a un affichage en mode liste avec les propriétés des fichiers importés.



En cliquant sur une vidéo vous verrez que ça lance la vidéo dans une fenêtre à part. Pour avoir davantage de détail sur une vidéo, on la sélectionne et on clique sur le bouton cela donne cela :

A noter que cela permet d'appliquer les caractéristiques de la vidéo à tout le projet.

Le montage

Le principe du montage

On se réfèrera à cette page pour connaître les grands principes du montage.

Agencer les clips sur la timeline

Vous déplacez votre première vidéo sur la timeline en la sélectionnant dans la bibliothèque des médias, puis en la déplaçant par drag and drop ou en cliquant sur le bouton Elle se retrouve sur la couche 0 de la timeline.



Vous pouvez visualiser votre vidéo dans le visualiseur avec les boutons de magnétoscope prévus à cet effet , à noter que vous pouvez détacher le visualiseur en cliquant sur le bouton détacher le moniteur. On peut se déplacer dans la vidéo au niveau de la timeline en déplaçant le curseur associé au trait rouge vertical .
La première étape est donc de sélectionner les clips qui feront partie de la vidéo finale et de supprimer le reste. Pour supprimer une partie de vidéo, vous disposez de l'outil ciseau . Il faut placer le curseur en début de séquence à couper, on clique sur le ciseau, ça fait apparaître le trait blanc sur la vidéo, on place ensuite le curseur en fin de séquence à couper, on clique sur le ciseau. Dans la pratique vous allez sectionner votre vidéo en plusieurs clips.


Maintenant les clips superflus peuvent être supprimés en les sectionnant et en cliquant sur le bouton  Illustration sur la copie d'écran ci-dessous, sélection d'un clip puis bouton Delete clips



A noter que si vous avez coupé un peu brutalement une séquence et que vous souhaitez revenir en arrière pour couper un peu plus loin dans le temps, vous pouvez faire comme si vous l'agrandissez en tirant son extrémité, ça va automatiquement rallonger le clip à partir de la vidéo importée d'origine.



De fil en aiguille vous allez vous retrouver avec une vidéo avec des trous et donc plusieurs clips. Passons maintenant à la deuxième vidéo importée de la bibliothèque des médias, en cliquant sur le bouton elle va être automatiquement rajoutée sur la première couche à la suite du dernier clip. On va procéder de la même manière en sélectionnant et en coupant les clips superflus, et ainsi de suite avec toutes les autres vidéos importées.


On peut jouer sur le zoom  pour visualiser le projet complet sur la timeline ou au contraire faire un zoom sur une partie. A noter qu'en sélectionnant un clip de la timeline et en maintenant la touche MAJ enfoncée, ça va déplacer le clip ainsi que tous les clips suivants.

On va importer maintenant une bande son qui va matérialiser la durée totale de la vidéo au rendu. Dans la bibliothèque des médias, on importe le fichier audio et on le glisse sur une autre couche.



L'idée générale est que les clips de la couche 0 mis à bout à bout ne dépasse pas la durée de la bande son, ci-dessus on voit qu'il y a encore du travail de découpe et d'agencement à faire. Il faudra finaliser la sélection et l'agencement des clips, le but est de les mettre bout à bout avec une durée qui dépasse légèrement celle de la bande audio, histoire de se préserver une petite marge (on va dire 20% de la durée totale) qui sera notamment utile pour les transitions. Ça va donner quelque chose comme ça au final.



A ce stade vous pouvez fusionner plusieurs clips contigus en un seul clip, ça aura pour intérêt de ne faire qu'une seule opération sur un clip fusionné au lieu de le faire pour autant de clips, pour cela il faudra sélectionner les clips contigus en maintenant la touche CTRL enfoncé et cliquer sur le bouton group



Les clips sélectionnés vont fusionnés dans un seul clip et la délimitation entre les clips va disparaître, vous pouvez annuler la fusion en sélectionnant le clip fusionné et en cliquant sur ungroup   . A noter également que vous pouvez également copier un clip avec le bouton copy et le copier ailleurs sur la timeline avec le bouton paste .


On va créer maintenant un clip de titre  à partir de l'onglet Titre, le choix est assez limité, il va se retrouver en surimpression par défaut à l'endroit où se trouve le curseur sur une couche spécifique, vous pouvez jouer sur la police et son emplacement.



Le clip titre peut être déplacé et placé au début de la timeline.



De la même manière vous pouvez créer des sous titres que vous pouvez placer où bon vous semble sur la timeline. Maintenant pour visualiser votre travail, placez le curseur en début de timeline et servez vous des boutons du magnétoscope.

Les transitions sont des effets vidéos pour passer d'un clip à un autre, on peut évidemment s'en passer dans ce cas on passera brutalement d'un clip à un autre. Pour mettre en place une transition, on doit préparer les clips en les faisant chevaucher (le temps de la durée d'une transition) d'une piste à une autre comme ceci :



vous noterez qu'on en mettra pas de partout car l'excès de transition peut rendre la vidéo lourdingue à visionner. On sélectionne la transition sur la timeline et on clique maintenant sur l'onglet Transition. Vous choisissez la transition qui apparaît surligné de bleu. En déplaçant le curseur, vous pouvez constater l'effet de la transition.




Il se peut que la transition soit inversée, dans ce cas il faudra cocher la case Sens inverse. Pour la partie audio, vous n'avez pas le choix c'est une transition fondu audio avec un mélange des deux pistes audio.

Rajouter des effets

Un effet est un traitement vidéo particulier qui modifie l'aspect d'un clip, on comprendra vite de quoi il s'agit en sélectionnant un effet dans la bibliothèque des effets. Dans l'exemple ci-dessous j'ai sélectionné l'effet contraste que j'ai glissé par drag and drop sur un clip de la timeline.


Le clip sélectionné sur la timeline, on accède aux propriétés de l'effet dans l'onglet Séquence et on peut modifier la valeur de contraste.


Au même endroit on pourra supprimer l'effet en cliquant sur le bouton Supprimer l'effet.

Maintenant on supprimera le son des clips pour qu'il ne se chevauche pas à celui de la bande son, en d'autres termes on va rendre les clips muets. Pour cela pour chacun des clips vidéos, on va sélectionner le clip, le dégrouper (commande Ungroup) cela va créer un clip audio sous le clip vidéo, qu'il faudra sélectionner et qu'on pourra supprimer en cliquant sur le bouton Delete clips. Ça va donner quelque chose comme ça, on fait de même pour les autres clips à rendre muets.



Cela doit donner quelque chose comme cela, en couche 0, le titre, en couche 1 les clips vidéos avec leurs transitions et en couche 2 la bande son.



Images clé

Pitivi dispose de la fonctionnalité d'image clé, cette fonction est intéressante dès lors qu'on souhaite faire du montage un brin évolué. Elles permettent de séquencer un clip par des points d'arrêts qui marquent un évènement particulier. Pour illustrer l'intérêt et le fonctionnement des images clé, on va mettre en place un fondu vers le noir, c'est à dire en fin de vidéo, le clip qui va s'assombrir et passer graduellement de l'image vers le noir complet.

Pour cela on va sélectionner le dernier clip de la timeline.


La ligne jaune matérialise le canal alpha qui permet de jouer sur la luminosité de la vidéo, en déplaçant la ligne vous pouvez ainsi jouer sur la luminosité du clip dans son intégralité, dans la copie d'écran ci-dessous on a fait baisser la valeur de 1 à 0,53

maintenant on va remettre la ligne en haut (valeur alpha à 1) et quelques dizaines de secondes avant la fin du clip on va cliquer sur la ligne jaune, ça va mettre en place une image clé matérialisée par un petit triangle orange.


on va prendre le triangle du coin haut droit et on va le déplacer vers le coin bas droit, entre l'image clé que vous avez créée précédemment et la dernière image clé, ça aura pour effet de faire baisser la valeur du canal alpha de 1 à 0 linéairement et donc de faire un fondu vers le noir.


Si la fonction linéaire de 1 vers 0 vous parait trop brutale, libre à vous de placer d'autres images clé et de mettre en place une fonction plus lissée, comme ceci.


Autre illustration avec l'effet Pixeliz0r pour pixeliser une vidéo, l'idée est qu'en début de vidéo à l'affichage du titre, la vidéo soit pixelisée puis s'affiche progressivement totalement en clair quand le titre disparait. Pour cela on va placer l'effet Pixeliz0r sur le premier clip, on sélectionne le clip dans la timeline et dans l'onglet Séquence on va cliquer sur le bouton Afficher les images-clés pour cette valeur. On voit une ligne jaune qui apparait en bas du clip dans la timeline, on place le curseur en début de clip et on crée une première image clé avec la souris en cliquant simplement sur la ligne jaune. On déplace le curseur maintenant à la fin du titre et on crée une dernière image clé sur la ligne jaune. On revient à la première image clé, avec la souris on la déplace vers le haut, ça aura pour effet de faire varier la valeur de pixelisation, la dernière image clé ne doit pas bouger sur la ligne jaune. Ça doit ressembler à quelque chose comme cela :


Quand vous déplacez le curseur, vous verrez qu'on a bien la pixellisation qui ira en décroissant jusqu'à disparaitre à la fin de l'affichage du titre.

Vous noterez que la bande son dispose également d'une ligne jaune sur laquelle on peut placer des images clés pour faire évoluer le son et faire également un fondu vers le silence ou vice-versa. Si on déplace l'ensemble de la ligne jaune ça aura un effet sur le volume à la hausse (ligne vers le haut) ou à la baisse (ligne vers le bas). La valeur apparaît en déplaçant la ligne (ici un gain de 1,457).

Vous pouvez constater qu'en sélectionnant un clip on se retrouve avec un contour et des poignées noires qui permettent de redimensionner l'image.


Cela permet notamment de pouvoir agencer la vue pour pouvoir afficher plusieurs vidéos en même temps. Pour faire par exemple un split screen avec 4 vues différentes, il faudra faire chevaucher les vidéos sur différentes couches, vous dimensionnez chacune d'elle (couche 0 pour le coin haut-gauche, couche 1 pour le coin haut-droit, etc.). Exemple ci-dessous avec la vidéo de la couche 3 sélectionnée et qui se retrouve dans le coin bas-droit.




A présent vous pouvez exporter votre vidéo en cliquant sur le bouton Effectuer le rendu, dans le cas présent du format HD dans un conteneur MP4 tout à fait intégrable par youtube. Si les clips intermédiaires ont été activés, le rendu se fera bien à partir de la résolution d'origine et non celle de vidéos intermédiaires.


On termine en cliquant sur Render.

Retour page d'accueil FUNIX]